BT Login

Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
Ensemble Vocal Olivier Messiaen
Le choeur mixte qui réunit une cinquantaine de choristes amateurs
CAMPANA
Le choeur de chambre composé de seize chanteurs

Rencontres - concert le 11 février 2018

Les projecteurs sont éteints après notre concert du 28 janvier,

mais l'aventure n'est pas terminée.

Rendez vous le dimanche 11 février pour le même programme

à l'église Don Bosco à Montpellier  (cliquez sur l'image pour le plan d'accès)

 

 

 

 

Saint-Saëns      Mendelsshon              

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Rencontres »

Le dimanche 11 février 2018, à  16.

à l'église Don Bosco de Montpellier

Rencontre de 4 chœurs autour de la musique.

L’Ensemble Vocal Olivier Messiaen et Le chœur de chambre Campana d’Avignon, La passacaille d’Istres, Le chœur Régional Francis Poulenc de Montpellier

Ils chanteront sous la direction de Jean Paul JOLY et Pasqualino FRIGAU

Seul ou à plusieurs chœurs.

120 choristes pour une soirée musicale et festive.



 

 

 

 

Les oeuvres interprétées

 

 

Le psaume 115 de Félix Mendelssohn : l'inspiration Haendel

 

Mendelssohn était un grand connaisseur de l'œuvre de G. F. Haendel. Elle a influencé l'écriture de ses psaumes. Le Psaume115 a été écrit à Rome, en 1830, dans un moment de travail de composition intense, et il fut créé en 1834 à Francfort. C'est dans le premier chœur que l'influence de Haendel est manifeste. Ce psaume se termine en revenant au texte du début, teinté cette fois-ci d'un sentiment apaisé de reconnaissance, rappelant le cheminement méditatif de l'andante de sa « symphonie italienne ».

 

 

 Le requiem de Saint-Saëns : composé en une semaine

 

Il a été écrit en 1877, à la demande d'un ami récemment décédé, et qui, peu avant sa mort, avait commandé cette œuvre à Saint-Saëns en lui léguant par testament une somme importante pour cela. Il s'est consacré à l'écriture de cette œuvre en se retirant dans la solitude d'un hôtel à Berne. Il y a accompli un vrai tour de force en écrivant et orchestrant l'œuvre dans le temps record de huit jours !

 

Cette messe est remarquable par sa concision. Elle a été créée en 1877, dix ans avant le requiem de Fauré, qui lui doit beaucoup, et ce requiem est sans doute la plus fervente et la plus recueillie de ses œuvres religieuses.

 

 

« Ubi caritas et amor » de Duruflé

 

Premier des Quatre motets que Maurice DURUFLE compose en 1960 pour être chantés aux vêpres,  Ubi caritas et amor est une méditation très sereine qui se déroule librement en une déclamation syllabique d’une grande pureté.

 

 

 

 « Ave verum corpus » de Poulenc

 

Répondant à une commande lors d’une tournée de concerts aux Amériques,  Poulenc écrit en 1952 un motet à trois voix de femmes, un Ave verum corpus, tout de douceur et transparence pour la chorale féminine de Pittsburg.

 

 

 

« Encore imprégnée du mystère de la nuit » poème et musique de Georges Migot (1891-1976)

 

Courte pièce extraite de « cinq chœurs a cappella » qui, contrairement à la plupart des compositions chorales de l'auteur, sont des œuvres profanes.
Le style de Georges Migot peut être défini par le fait que son œuvre procède d'un jaillissement mélodique ininterrompu dont toutes les lignes superposées ont suffisamment d'indépendance pour « chanter ». Rythme, harmonie, polyphonie, architecture procèdent de la ligne horizontale et l'accord de ces éléments réalise un équilibre comparable à celui dont témoigne la musique d'un Josquin des Prés. La mélodie est une ligne dégagée de la tonalité et retrouve donc la source des modes et de leur infinie diversité. Elle construit elle-même son propre rythme.